Titres-Services: Sodexo plombe Edenred!

Sodexo Pass Belgium obtient la suspension du marché de l’impression et l’édition des titres-services (papier et électronique) que l’Office national de l’Emploi avait attribué le 3 avril dernier à son concurrent Edenred (anciennement Accor Services).

C’est la quatrième fois depuis le lancement en 2012 de ce contrat dont la valeur porte sur plusieurs dizaines de millions d’euros.

Devant le Conseil d’Etat, l’Onem plaidait qu’un nouveau retard dans ce marché risquait d’interrompre temporairement le service public. L’Onem n’hésitait pas à parler d’un "diktat" de Sodexo "au détriment de l’intérêt public".

La juridiction administrative n’a pas été impressionnée. Et c’est en effet la quatrième fois que Sodexo contrecarre Edenred sur ce marché portant sur l’impression des titres-services jusqu’au 31 décembre 2016 ainsi que les envois et la gestion du site internet lié.

À chaque fois, l’Onem choisit Edenred mais à chaque fois aussi, les arguments de Sodexo font mouche, obligeant l’Onem à faire machine arrière comme encore en septembre 2013 et en janvier 2014.

En septembre, Sodexo avait gagné la manche en faisant constater que l’Onem avait attribué le marché à Edenred bien que Sodexo proposait un call center plus performant que celui de son concurrent.

L’Onem qui peine dans ce dossier, avait relancé un appel d’offres et au final, l’avait re-attribué à Edenred, lui accordant 6,5 sur 7,5 contre 5 à Sodexo. C’était il y a six semaines.

Si Sodexo torpille une nouvelle fois son vainqueur, c’est en s’interrogeant sur la différence de cotation : l’Onem n’a pas suffisamment justifié l’écart d’1,5 point.

En 2012, plus de 122 millions de titres-services ont été achetés, un chiffre en augmentation de 13 % sur l’année précédente. Et si un léger recul est enregistré sur le premier semestre 2014, c’est un marché belge important que les deux géants français se disputent depuis son avènement en 2004.

Edenred (alors dénommé Accor Services) avait raflé la mise de 2004 à 2007 puis laissé le marché à Sodexo pour la période 2008-2012. Pour celle 2012-2016, c’est plutôt laborieux.

L’Onem a attribué quatre fois le marché à Edenred mais Sodexo a porté systématiquement la décision devant le Conseil d’Etat qui, les quatre fois, l’a suspendue pour procédure irrégulière, contraignant l’Onem à la retirer pour la repartir de zéro.

Gilbert Dupont

Source : dhnet.be