Les travailleurs des titres-services n'ont pas des indemnités de déplacement correctes

Les quelque 150 000 travailleurs employés dans le secteur des titres-services parcourent, chaque année, une moyenne de 300 millions de kilomètres pour prester leurs heures, dont les 2/3 en voiture, ressort-il d'une enquête menée par la Centrale générale de la FGTB. Fort de ces chiffres, le syndicat socialiste réclame une "indemnité correcte" pour les frais et le temps de déplacement de ces travailleurs.

"Notre priorité est de réduire le nombre de kilomètres parcourus, pour en revenir au principe de services de proximité. Mais en attendant, il faut prévoir une indemnité correcte pour les frais et le temps de déplacement des travailleurs du secteur", a souligné Eric Neuprez, secrétaire fédéral de la Centrale générale.

"Vu les prix des carburants qui ont augmenté de près de 40% ces 5 dernières années, le remboursement correct des frais dans un secteur où le salaire moyen s'élève à peine à 900 euros par mois, constitue une priorité absolue", a-t-il ajouté.

A l'heure actuelle, pour les travailleurs se rendant en voiture chez un client, l'indemnité de déplacement accordée correspond, par journée prestée, à 1/5 de l'intervention dans le coût d'une carte de train hebdomadaire pour la même distance. Quant aux déplacements entre 2 clients dans la même journée, ils sont remboursés à hauteur de 0,13 euro le kilomètre (pour des déplacements de moins de 15 km) et 0,15 euro au-delà. "C'est trop peu et c'est inadmissible", a encore martelé Eric Neuprez.

SOURCE : BELGA