Au lendemain du nouvel échec des négociations sur le budget

Au lendemain du nouvel échec des négociations sur le budget, le vice-président du MR était l'invité de Matin Première. Selon Willy Borsus, "les ponts ne sont pas coupés". Au contraire, "il y a une volonté d'aboutir" mais "un certain nombre d'éléments doivent encore être évoqués". C'est sur la taxation du travail que cela semble coincer.

Pour le vice-président du MR, si "la situation est très sérieuse", elle n'est pas désespérée. "Nous devons faire tout pour poursuivre le dialogue", dit-il. 

Il reconnaît d'ailleurs qu'"il y a des avancées et il y a eu un certain nombre de progrès". Concernant les titres-services, par exemple, la déductibilité fiscale a pu être maintenue et il y aura un accroissement en 2013 "raisonnable". Au même titre, la taxation initialement prévue sur les voitures de société a pu être réduite.